Québec, Capitale-Nationale, Qc

Biographie

Liette Remon a appris le violon avec son père Réginald qui l’avait appris de sa mère turluteuse et de ses grands-parents Bernatchez du rang des 28 à Grande-Rivière en Gaspésie. Du côté de sa mère, chez les Leblanc de St-François-de-Pabos, son grand-père Diogène et ses 15 enfants chantaient et jouaient tous d’un instrument : orgue, piano, violon, accordéon et harmonica. Ce n’est pas encore un parcours professionnel, mais c’est le terroir exceptionnel dont elle est issue et qui a déterminé sa passion pour la musique.

Elle a quitté la Gaspésie pour étudier le violon et la clarinette à Rimouski avant de compléter un baccalauréat en éducation musicale à Québec en 1998. Au fil des stages de perfectionnement et des collaborations, elle a découvert de nouvelles familles musicales (Ensemble Strada,Via Musique) avec lesquelles elle a développé une expertise en musiques ancienne et médiévale sur instruments d’époque : vièle, rebec, chalumeau et cornemuse ainsi qu’en musiques traditionnelles du monde.

Elle n’a toutefois jamais cessé de s’intéresser à la musique traditionnelle des différentes régions du Québec, à son répertoire et à la finesse du jeu des porteurs de tradition. À l’écoute des vivants comme à celle des géants disparus, elle a travaillé sans relâche pour se perfectionner, affirmer sa propre identité de violoneuse et enseigner à son tour.

Soucieuse de préserver et transmettre, elle a publié deux recueils d’airs croches du répertoire traditionnel québécois et enregistré plusieurs albums documentant ses projets personnels.

Son projet en tant que Maître de traditions vivantes est de revaloriser le répertoire musical gaspésien à travers celui de sa famille, par un travail d’archivage, de notation (transcription), d’identification, d’apprentissage du jeu de son père et de transmission (enseignement, production, diffusion).

Photo: Danielle Giguère

 

Vidéo

Liette Remon joue sur un enregistrement de son père Réginald (voir la vidéo)